John Martini, sculpteur et graveur

Je profite d’une prolongation de l’exposition pour en dire quelques mots. Mieux vaut tard que jamais…
Si vous n’aimez ni le métal, ni les couleurs vives : passez votre chemin…
Sinon, vous avez jusqu’au 20 décembre pour aller choisir une sculpture ou un monotype de John Martini à glisser sous le sapin. Prévoyez un peu de place tout de même, et, si vous avez la chance d’avoir un jardin, c’est encore mieux ! Comme je crois encore au Père Noël, je tente ma chance : il y a un lapin aux oreilles qui bougent qui irait à ravir dans le jardin de notre maison de famille…

John Martini est représenté par la galerie Antoine Laurentin depuis plus de 20 ans. Régulièrement il montre à Paris (et précédemment à Bruxelles) de nouvelles sculptures.
Sa méthode est inchangée depuis ses débuts : il travaille à partir de plaques de métal récupérées de navires à l’abandon. Virtuose du chalumeau et adepte des couleurs qui claquent, John Martini compose des personnages poétiques, souvent des animaux, quelques fois des hommes, parfois hybrides…

Pour moi, regarder une sculpture de John Martini est un peu comme lire un poème de Prévert. Cela parait simple, enfantin même… mais c’est bien loin de l’être. J’aime croire que chaque œuvre ait son petit secret à percer.

Pour que le Père Noël m’entende, encore faut-il que je lui donne la bonne adresse : c’est à Paris que cela se passe, au 23 quai Voltaire. Jusqu’au 20 décembre donc…

« John Martini, Sculpteur et Graveur »
Galerie Antoine Laurentin
23 Quai Voltaire, 75007 Paris
www.galerie-laurentin.com

& aussi le site web de l’artiste : http://johnmartini.com/

Un commentaire sur “John Martini, sculpteur et graveur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.