Henry Valensi, du futurisme au musicalisme

L’exposition s’achève dans quelques jours, le 13 décembre exactement. Benoit Sapiro et Alain Le Gaillard ont réalisé une très belle rétrospective de l’oeuvre d’Henry Valensi, intitulée « Du futurisme au musicalisme ».

Cette mise en lumière d’Henry Valensi a été un temps fort de l’actualité de la Galerie Le Minotaure puisque Benoit Sapiro a choisi de présenter des œuvres lors de trois salons importants auxquels il a exposé ces trois derniers mois, la Biennale des Antiquaires en septembre, la Fiac en octobre et The Salon Art + Design en novembre à New York.
Pendant la Fiac l’oeuvre de cinépeinture « Symphonie printanière » a fait l’objet d’une projection dans l’auditorium du Grand Palais ainsi qu’au Cinéphémère du Jardin des Tuileries. Elle est aujourd’hui visible en vitrine de la Galerie Le Minotaure, 2 rue des Beaux Arts, et toujours au Centre Pompidou qui consacre une salle à Henry Valensi dans le cadre de « Modernités plurielles ».

Petits et très grand formats sont exposés, des études aux oeuvres finales. Une immersion complète dans un univers de couleurs et de mouvements qui ne peut laisser insensible. Une vidéo et quelques photos pour vous donner une idée :

 

Et si cette peinture vous touche, si le musicalisme vous intrigue, allez donc faire un tour sur le site www.musicalisme.fr, créé par l’association des ayants droit d’Henry Valensi qui se mobilisent depuis plusieurs années pour la reconnaissance de son œuvre.

Deux adresses donc, pour cette rétrospective qui s’achève le 13 décembre :
Galerie Le Minotaure, 2 rue des Beaux Arts, Paris 6e
Galerie Alain Le Gaillard, 19 rue Mazarine, Paris 6e

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.